Règlement filière PT
  Règlement filière PT : C. écrits : 5 - épreuves    

Informatique et Modélisation de systèmes physiques

D’une durée de 4 heures, l’objectif de cette épreuve est d’évaluer la capacité des candidats à proposer des modélisations sur des problématiques de physique et de sciences de l’ingénieur puis d’étudier la programmation et la résolution numérique grâce à l’outil informatique Python. Cette épreuve vise à évaluer les compétences en modélisation des candidats sur un équivalent d’environ 1h30 et d’évaluer les compétences en informatique sur un équivalent d’environ 2h30 ; les deux parties n’étant pas disjointes. La partie modélisation pourra faire appel à toutes les notions vues dans les programmes de physique et chimie et de SI. Ces notions et compétences seront mises en application sur un système réel issu du tissu industriel. La partie informatique aura pour objectif de mettre en œuvre numériquement les modélisations mises en place et qui seront rappelées. (Épreuve sans calculatrice)

Mathématiques

Ces épreuves, de difficulté graduée, balayeront les grandes parties du programme. Il sera fait appel aux connaissances des deux années de classes préparatoires PT et PTSI.

Mathématiques A  : durée 4 heures. Epreuve comportant, sans exclusivité, une composante d’algèbre et une de probabilités, non nécessairement indépendantes et en proportion variable. Tout ou partie de l'épreuve pourra s'appuyer sur des outils utiles aux sciences physiques ou aux sciences industrielles pour l'ingénieur. Les candidats devront se munir de leur matériel de géométrie (règle, compas, équerre...).

Mathématiques B : durée 4 heures. Epreuve comportant, sans exclusivité, une composante de géométrie et une composante d'algèbre linéaire et/ou bilinéaire non nécessairement indépendantes et en proportion variable. Tout ou partie de la géométrie pourra être de la géométrie non analytique. Tout ou partie de l'épreuve pourra s'appuyer sur des outils utiles aux sciences physiques ou aux sciences industrielles pour l'ingénieur. Les candidats devront se munir de leur matériel de géométrie (règle, compas, équerre...).

Mathématiques C : durée 4 heures. Epreuve à dominante d’analyse. Tout ou partie de l'épreuve pourra s'appuyer sur des outils utiles aux sciences physiques ou aux sciences industrielles pour l'ingénieur. Les candidats devront se munir de leur matériel de géométrie (règle, compas, équerre...).

Sciences Physiques

Physique A  : durée 4 heures. Cette épreuve s’appuie sur un ou plusieurs supports physiques réels et peuvent couvrir l’intégralité du programme de Physique de 1ère et 2ème années. . (Épreuve sans calculatrice)

Physique B : durée 4 heures. Épreuve comportant de la chimie et de la physique (avec une partie thermodynamique). Cette épreuve est scindée en 2 demi-épreuves, séparées d’une ½ heure de pause, mais donnant lieu à une note unique et globale pour l’épreuve. . (Épreuve sans calculatrice)

Français

Pour les épreuves de français, l'usage du dictionnaire n'est pas autorisé. L’usage de tout appareil électronique pendant les épreuves est strictement interdit.

Français A : durée 4 heures. L'épreuve consiste en une dissertation qui porte sur le programme biannuel de français et de philosophie (œuvres et thèmes) dans les classes préparatoires scientifiques.

Le candidat sera invité à réfléchir méthodiquement sur un sujet, à montrer ses qualités de synthèse en s'appuyant essentiellement sur les œuvres au programme. Il sera tout particulièrement tenu compte de la rigueur de la composition, la correction et la précision de la langue.

Français B : durée 4 heures. L’épreuve porte sur un des deux thèmes au programme de Lettres et Philosophie.
Elle comprend deux exercices :

  • Le résumé d’un texte de 1400 à 1800 mots environ, à réaliser dans un nombre défini de mots, dont le sujet est en rapport avec un des thèmes au programme, noté sur 8 points ;
  • Une dissertation dont le sujet est tiré du texte et qui est notée sur 12 points.

Langues Vivantes Étrangères

Pour les épreuves de langues, l'usage du dictionnaire n'est pas autorisé. L’usage de tout appareil électronique pendant les épreuves est strictement interdit.

Au moment de son inscription le candidat doit choisir une langue dans la liste suivante : allemand, anglais, arabe, espagnol, et italien ; ce choix s'applique à l'ensemble des épreuves écrites de langues vivantes de la Banque filière PT.

Langue Vivante A : Synthèse à partir d’un dossier thématique (durée 3 heures). Il sera proposé aux candidats un dossier comportant plusieurs documents, de natures différentes, rédigés dans la langue vivante choisie.

Ce dossier pourra inclure des articles de presse récents d’environ 450 mots chacun, un ou des dessins de presse, un ou des tableaux et figures. Tous ces documents porteront sur une même thématique, liée aux enjeux sociaux, économiques, culturels ou scientifiques de l’actualité.

Une question, posée dans la langue vivante choisie orientera la réflexion des candidats. Cette question sera introduite par la formule suivante : « En vous appuyant uniquement sur les documents du dossier thématique qui vous est proposé, vous rédigerez une synthèse répondant à la question suivante : …  »

La question sera suivie de la mention : « votre synthèse comportera entre 450 et 500 mots (titre inclus)  ». La synthèse devra être précédée d’un titre et les candidats devront indiquer le nombre de mots comptés (titre inclus) en fin de copie.

Langue vivante B : Contraction croisée et essai (durée 3 heures). Les candidats devront contracter en 130 mots
(+/- 10%), dans la langue vivante choisie, un texte unique de 700 à 750 mots, rédigé en français et portant sur les enjeux sociaux, économiques, culturels ou scientifiques de l’actualité. Les candidats devront indiquer le nombre de mots comptés après chacun des deux exercices.

Par ailleurs, ils devront rédiger dans la langue vivante choisie un essai de 200 à 220 mots. La question posée sera commune à l’ensemble des langues vivantes offertes au concours, et portera sur la thématique du texte proposé pour la contraction.

Les deux exercices du sujet de langue vivante B seront affectés de coefficients identiques.

Les candidats qui ne composeraient pas dans la langue choisie au moment de leur inscription se verront attribuer la note zéro.

Épreuves de Sciences Industrielles

Sciences Industrielles A : durée 5 heures. Cette épreuve a pour objectif d’évaluer les capacités des candidats dans les domaines des sciences industrielles de l’ingénieur et plus précisément les aspects liés à la mécanique et à l’automatique au sens large. Les compétences attendues concernent la prédiction des performances attendues de systèmes ou sous-systèmes à partir de modélisations, par l’évaluation de l’écart entre les performances prédites et les performances spécifiées par le cahier des charges. (Épreuve sans calculatrice)

Sciences Industrielles B  : durée 6 heures. Cette épreuve porte sur l’étude de conception des systèmes mécaniques. Elle permet d’évaluer la capacité à concevoir des mécanismes avec des raisonnements logiques de création de pièces et d’ensembles mécaniques s’appuyant sur des connaissances de technologie de construction mécanique, sur des méthodes et sur l’application de règles et de critères de conception. Elle permet également de contrôler l’aptitude du candidat à maîtriser les outils de la communication technique dans la conception de produit. (Épreuve sans calculatrice)

Sciences Industrielles C  : durée 6 heures. Cette épreuve consiste en une étude inédite d’un objet technique industriel récent. Elle s'appuie sur une analyse globale permettant de comprendre et de décrire tout ou partie du fonctionnement du système et des enjeux associés. Elle propose des études conduisant à la définition d'éléments de la chaîne d'énergie et de sa commande. Elle aboutit à la production et à la validation de solutions en phase de pré-industrialisation d'un sous-système mécanique. (Épreuve sans calculatrice)

 Écoles    Contact concours
 Annales    Webmaster